Accueil

Chapitre 8

8.19   La mère et les frères de Jésus vinrent le trouver; mais ils ne purent l'aborder, à cause de la foule.
8.20   On lui dit: Ta mère et tes frères sont dehors, et ils désirent te voir.
8.21   Mais il répondit: Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique.
8.22   Un jour, Jésus monta dans une barque avec ses disciples. Il leur dit: Passons de l'autre côté du lac. Et ils partirent.
8.23   Pendant qu'ils naviguaient, Jésus s'endormit. Un tourbillon fondit sur le lac, la barque se remplissait d'eau, et ils étaient en péril.
8.24   Ils s'approchèrent et le réveillèrent, en disant: Maître, maître, nous périssons! S'étant réveillé, il menaça le vent et les flots, qui s'apaisèrent, et le calme revint.
8.25   Puis il leur dit: Où est votre foi? Saisis de frayeur et d'étonnement, ils se dirent les uns aux autres: Quel est donc celui-ci, qui commande même au vent et à l'eau, et à qui ils obéissent?
8.26   Ils abordèrent dans le pays des Géraséniens, qui est vis-à-vis de la Galilée.
8.27   Lorsque Jésus fut descendu à terre, il vint au-devant de lui un homme de la ville, qui était possédé de plusieurs démons. Depuis longtemps il ne portait point de vêtement, et avait sa demeure non dans une maison, mais dans les sépulcres.
8.28   Ayant vu Jésus, il poussa un cri, se jeta à ses pieds, et dit d'une voix forte: Qu'y a-t-il entre moi et toi, Jésus, Fils du Dieu Très Haut? Je t'en supplie, ne me tourmente pas.
8.29   Car Jésus commandait à l'esprit impur de sortir de cet homme, dont il s'était emparé depuis longtemps; on le gardait lié de chaînes et les fers aux pieds, mais il rompait les liens, et il était entraîné par le démon dans les déserts.
8.30   Jésus lui demanda: Quel est ton nom? Légion, répondit-il. Car plusieurs démons étaient entrés en lui.
8.31   Et ils priaient instamment Jésus de ne pas leur ordonner d'aller dans l'abîme.
8.32   Il y avait là, dans la montagne, un grand troupeau de pourceaux qui paissaient. Et les démons supplièrent Jésus de leur permettre d'entrer dans ces pourceaux. Il le leur permit.
8.33   Les démons sortirent de cet homme, entrèrent dans les pourceaux, et le troupeau se précipita des pentes escarpées dans le lac, et se noya.
8.34   Ceux qui les faisaient paître, voyant ce qui était arrivé, s'enfuirent, et répandirent la nouvelle dans la ville et dans les campagnes.

La mère et les frères de Jésus ( v. 19-21 )

Si Marie était vierge à la conception de Jésus, elle a ensuite mené une vie de femme normale et ordinaire.
Dans ce passage Jésus nous montre qu'il attache plus d'importance aux liens spirituels qu'aux liens du sang.
Dans la réplique qu'il fait, il souligne qu'il ne suffit pas d'écouter la Parole de Dieu, encore faut-il la mettre en pratique.

Où est votre foi? (v. 22-25)

Cet épisode de la tempête nous apporte trois enseignements.

Tout d'abord, qu'avec la foi, on peut déplacer des montagnes. On pourrait commander au vent et à la tempête. Sachant que la foi, ce n'est pas seulement croire en Dieu. C'est aussi agir selon sa volonté. Quelle que soit notre foi, Dieu ne nous permettra pas d'agir contre sa volonté, de bouleverser les lois de la création. Mais si ce que nous voulons est ce que Dieu veut, alors on peut tout faire.

Le deuxième enseignement, c'est que Satan, quand il tentait Jésus au désert, disait bien la vérité. Les anges de Dieu veillent sur lui pour ne pas qu'il périsse avant son heure.

Et le troisième enseignement, c'est que ce qui est vrai pour Jésus, est vrai aussi pour chacun de nous. Dieu ne permettra pas que nous mourrions avant d'aller au terme de notre progression vers lui.

possédé de plusieurs démons ( v. 26-31 )

Cet homme, possédé de plusieurs démons, est voué à la mort. Et symboliquement, il habite au milieu des sépulcres.
Les démons qui sont en lui connaissent le Fils de Dieu, et reconnaissent Jésus.
Ce que les démons redoutent, c'est que Jésus les fasse retourner dans l'abîme, c'est-à-dire dans ce qui ressemble à la mort: la "prison" où ils ont été enfermés au déluge.

Le troupeau de pourceaux ( v. 32-34 )

Pour ne pas retourner dans leur prison, qui s'apparente à la mort, ils demandent à Jésus de pouvoir s'introduire dans un troupeau de porcs. Nous ne sommes pas en Judée, mais en Galilée, le pays d'origine gauloise, le pays des "gentils". Il y a donc des troupeaux de porcs.
Mais finalement ils n'ont pas échappé au retour dans leur prison, puisque les porcs n'ont pas toléré leur présence, et au lieu de se précipiter dans le désert comme faisait l'homme possédé, ils se sont précipités dans le lac.