Accueil

Chapitre 7

7.18   Jean fut informé de toutes ces choses par ses disciples.
7.19   Il en appela deux, et les envoya vers Jésus, pour lui dire: Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre?
7.20   Arrivés auprès de Jésus, ils dirent: Jean Baptiste nous a envoyés vers toi, pour dire: Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre?
7.21   A l'heure même, Jésus guérit plusieurs personnes de maladies, d'infirmités, et d'esprits malins, et il rendit la vue à plusieurs aveugles.
7.22   Et il leur répondit: Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu: les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres.
7.23   Heureux celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute!
7.24   Lorsque les envoyés de Jean furent partis, Jésus se mit à dire à la foule, au sujet de Jean: Qu'êtes-vous allés voir au désert? un roseau agité par le vent?
7.25   Mais, qu'êtes-vous allés voir? un homme vêtu d'habits précieux? Voici, ceux qui portent des habits magnifiques, et qui vivent dans les délices, sont dans les maisons des rois.
7.26   Qu'êtes-vous donc allés voir? un prophète? Oui, vous dis-je, et plus qu'un prophète.
7.27   C'est celui dont il est écrit: Voici, j'envoie mon messager devant ta face, Pour préparer ton chemin devant toi.
7.28   Je vous le dis, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n'y en a point de plus grand que Jean. Cependant, le plus petit dans le royaume de Dieu est plus grand que lui.
7.29   Et tout le peuple qui l'a entendu et même les publicains ont justifié Dieu, en se faisant baptiser du baptême de Jean;
7.30   mais les pharisiens et les docteurs de la loi, en ne se faisant pas baptiser par lui, ont rendu nul à leur égard le dessein de Dieu.

Es-tu celui qui doit venir ( v. 18-23 )

A la question de Jean le Baptiste, Jésus ne répond pas par des paroles, mais par des actes. Par l'exemple.
Ainsi devons-nous faire: montrer que nous appartenons à Jésus, non par des paroles, mais par l'exemple.

"Les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent". Ces miracles que Jésus fait sur son passage seront la norme pendant son règne de mille ans.
Ainsi le royaume de Dieu qui sera institué pendant les mille ans de son règne, est alors sur terre en la personne de Jésus. Il est donc normal que Jésus accomplisse quand il est là les guérisons qui auront lieu au millénium.
Il accomplit à petite échelle la prophétie d'Esaïe 35: 5-6:
Alors s'ouvriront les yeux des aveugles, S'ouvriront les oreilles des sourds;
Alors le boiteux sautera comme un cerf, Et la langue du muet éclatera de joie. Car des eaux jailliront dans le désert, Et des ruisseaux dans la solitude;

Qu'êtes-vous donc allés voir? un prophète? (v. 24-30)

Jean Baptiste est plus qu'un prophète. Il est Elie qui doit venir.

Car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu'à Jean;
et, si vous voulez le comprendre, c'est lui qui est l'Élie qui devait venir.
Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Matthieu 11: 13-15

Luc nous apporte un détail supplémentaire: il est Elie, et il prépare le chemin du Seigneur. Cae c'est bien ce que fait Jean-Baptiste, mais ce n'est pas ce qu'a fait le Elie historique. Elie, à l'époque du roi Achaz, ne préparait pas la venue imminente du Christ. D'ailleurs Luc ne dit pas que Jean-Baptiste est le Elie qui doit venir. C'est Matthieu qui le dit.

Dans la description de Jean-Baptiste, Luc et Matthieu sont complémentaires. L'un dit que Jean est Elie, et donc comme Elie il empêchera de pleuvoir pendant 3 ans et demi, et l'autre dit qu'il est celui qui prépare la venue du Seigneur.

En réalité Jean n'a pas apporté la sècheresse. Mais l'addition des caractéristiques données par Matthieu et par Luc nous indique ce que sera le véritable Elie qui doit venir. L'un des deux témoins de la fin (Apocalypse 11) résistera aux autorités et sera combattu par elles, il empêchera de pleuvoir pendant trois ans et demi, et par son action il préparera la venue de Christ sur les nuées.

Jésus nous dit aussi que Jean, de par son rôle, est le plus grand de tous les prophètes. Mais au travers de Jean, c'est du témoin de la fin dont Jésus parle. C'est le Elie qui doit venir qui est le plus grand de tous les prophètes.
Tout comme, dans les Psaumes, au travers du roi David, c'est de Jésus qu'il s'agit, ici, au travers de Jean le Baptiste, c'est du témoin de la fin qu'il s'agit.