Accueil

Chapitre 7

7.1   Après avoir achevé tous ces discours devant le peuple qui l'écoutait, Jésus entra dans Capernaüm.
7.2   Un centenier avait un serviteur auquel il était très attaché, et qui se trouvait malade, sur le point de mourir.
7.3   Ayant entendu parler de Jésus, il lui envoya quelques anciens des Juifs, pour le prier de venir guérir son serviteur.
7.4   Ils arrivèrent auprès de Jésus, et lui adressèrent d'instantes supplications, disant: Il mérite que tu lui accordes cela;
7.5   car il aime notre nation, et c'est lui qui a bâti notre synagogue.
7.6   Jésus, étant allé avec eux, n'était guère éloigné de la maison, quand le centenier envoya des amis pour lui dire: Seigneur, ne prends pas tant de peine; car je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit.
7.7   C'est aussi pour cela que je ne me suis pas cru digne d'aller en personne vers toi. Mais dis un mot, et mon serviteur sera guéri.
7.8   Car, moi qui suis soumis à des supérieurs, j'ai des soldats sous mes ordres; et je dis à l'un: Va! et il va; à l'autre: Viens! et il vient; et à mon serviteur: Fais cela! et il le fait.
7.9   Lorsque Jésus entendit ces paroles, il admira le centenier, et, se tournant vers la foule qui le suivait, il dit: Je vous le dis, même en Israël je n'ai pas trouvé une aussi grande foi.
7.10   De retour à la maison, les gens envoyés par le centenier trouvèrent guéri le serviteur qui avait été malade.
7.11   Le jour suivant, Jésus alla dans une ville appelée Naïn; ses disciples et une grande foule faisaient route avec lui.
7.12   Lorsqu'il fut près de la porte de la ville, voici, on portait en terre un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve; et il y avait avec elle beaucoup de gens de la ville.
7.13   Le Seigneur, l'ayant vue, fut ému de compassion pour elle, et lui dit: Ne pleure pas!
7.14   Il s'approcha, et toucha le cercueil. Ceux qui le portaient s'arrêtèrent. Il dit: Jeune homme, je te le dis, lève-toi!
7.15   Et le mort s'assit, et se mit à parler. Jésus le rendit à sa mère.
7.16   Tous furent saisis de crainte, et ils glorifiaient Dieu, disant: Un grand prophète a paru parmi nous, et Dieu a visité son peuple.
7.17   Cette parole sur Jésus se répandit dans toute la Judée et dans tout le pays d'alentour.

car je ne suis pas digne ( v. 1-10 )

Ceux qui reconnaissent en Jésus l'envoyé de Dieu ont la même réaction: "Je ne suis pas digne". Ce fut la réaction de Simon dans la barque, et celle de ce centenier romain. Mais c'est justement ces gens "pas dignes" que le Seigneur est venu sauver. C'est cette humilité qui fait qu'il sont dignes de la présence de Jésus avec eux.
Et nous ? Comment nous sentons-nous pour la présence de Jésus ?

à cause du Fils de l'homme ( v. 11-17 )

La résurrection du mort est donnée pour montrer au peuple que l'homme peut ressusciter, si Dieu le veut.