Accueil

Chapitre 6

6.20   Alors Jésus, levant les yeux sur ses disciples, dit: Heureux vous qui êtes pauvres, car le royaume de Dieu est à vous!
6.21   Heureux vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés! Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie!
6.22   Heureux serez-vous, lorsque les hommes vous haïront, lorsqu'on vous chassera, vous outragera, et qu'on rejettera votre nom comme infâme, à cause du Fils de l'homme!
6.23   Réjouissez-vous en ce jour-là et tressaillez d'allégresse, parce que votre récompense sera grande dans le ciel; car c'est ainsi que leurs pères traitaient les prophètes.
6.24   Mais, malheur à vous, riches, car vous avez votre consolation!
6.25   Malheur à vous qui êtes rassasiés, car vous aurez faim! Malheur à vous qui riez maintenant, car vous serez dans le deuil et dans les larmes!
6.26   Malheur, lorsque tous les hommes diront du bien de vous, car c'est ainsi qu'agissaient leurs pères à l'égard des faux prophètes!
6.27   Mais je vous dis, à vous qui m'écoutez: Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent,
6.28   bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent.
6.29   Si quelqu'un te frappe sur une joue, présente-lui aussi l'autre. Si quelqu'un prend ton manteau, ne l'empêche pas de prendre encore ta tunique.
6.30   Donne à quiconque te demande, et ne réclame pas ton bien à celui qui s'en empare.
6.31   Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux.
6.32   Si vous aimez ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on? Les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment.
6.33   Si vous faites du bien à ceux qui vous font du bien, quel gré vous en saura-t-on? Les pécheurs aussi agissent de même.
6.34   Et si vous prêtez à ceux de qui vous espérez recevoir, quel gré vous en saura-t-on? Les pécheurs aussi prêtent aux pécheurs, afin de recevoir la pareille.
6.35   Mais aimez vos ennemis, faites du bien, et prêtez sans rien espérer. Et votre récompense sera grande, et vous serez fils du Très Haut, car il est bon pour les ingrats et pour les méchants.
6.36   Soyez donc miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux.
6.37   Ne jugez point, et vous ne serez point jugés; ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés; absolvez, et vous serez absous.
6.38   Donnez, et il vous sera donné: on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis.
6.39   Il leur dit aussi cette parabole: Un aveugle peut-il conduire un aveugle? Ne tomberont-ils pas tous deux dans une fosse?
6.40   Le disciple n'est pas plus que le maître; mais tout disciple accompli sera comme son maître.
6.41   Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'oeil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil?
6.42   Ou comment peux-tu dire à ton frère: Frère, laisse-moi ôter la paille qui est dans ton oeil, toi qui ne vois pas la poutre qui est dans le tien? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton oeil, et alors tu verras comment ôter la paille qui est dans l'oeil de ton frère.
6.43   Ce n'est pas un bon arbre qui porte du mauvais fruit, ni un mauvais arbre qui porte du bon fruit.
6.44   Car chaque arbre se connaît à son fruit. On ne cueille pas des figues sur des épines, et l'on ne vendange pas des raisins sur des ronces.
6.45   L'homme bon tire de bonnes choses du bon trésor de son coeur, et le méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor; car c'est de l'abondance du coeur que la bouche parle.
6.46   Pourquoi m'appelez-vous Seigneur, Seigneur! et ne faites-vous pas ce que je dis?
6.47   Je vous montrerai à qui est semblable tout homme qui vient à moi, entend mes paroles, et les met en pratique.
6.48   Il est semblable à un homme qui, bâtissant une maison, a creusé, creusé profondément, et a posé le fondement sur le roc. Une inondation est venue, et le torrent s'est jeté contre cette maison, sans pouvoir l'ébranler, parce qu'elle était bien bâtie.
6.49   Mais celui qui entend, et ne met pas en pratique, est semblable à un homme qui a bâti une maison sur la terre, sans fondement. Le torrent s'est jeté contre elle: aussitôt elle est tombée, et la ruine de cette maison a été grande.

Heureux vous qui avez faim ( v. 20-21 )

Il est intéressant de comparer la façon dont Matthieu et Luc rendent ce "Discours sur la montagne". Les deux en font un chapitre spécial, ce qui montre qu'il ne s'agit pas d'un assemblage de divers enseignements, mais d'un discours spécifique.

Luc dit "heureux ceux qui ont faim", alors que Matthieu dit "faim et soif de justicr". Montrant qu'il faut comprendre les paroles de Jésus au second degrés, selon leur sens symbolique. Aujourd'hui sur terre, nous pleurons dans les difficultés de la vie, demain nous serons dans la félicité du ciel.

à cause du Fils de l'homme ( v. 22-23 )

Jésus, dans Matthieu 24, prophétise que les temps de la fin seront précédés d'une période de persécution de tous les chrétiens. A cause du nom de Jésus.

malheur à vous, riches ( v. 24-26 )

Il s'agit du sentiment de rassasiement, mot qui est repris au verset suivant. C'est quand nous sommes comblés, que nous n'avons plus besoin de rien. Que nous n'en appellons plus à Dieu.

Aimez vos ennemis ( v. 27-35 )

Après avoir fustigé les ennemis de Dieu, Jésus met en garde: ne haïssez pas, mais aimez. C'est le précepte d'amour de Jésus, à l'image de l'amour de Dieu pour l'homme. Même pécheur.

Soyez miséricordieux ( v. 36 )

Nous devons être à l'image de Dieu pour pouvoir nous unir à lui.

et il vous sera donné ( v. 37-38 )

Les élus ressusciteront auprès de Jésus. Ils ne passent pas en jugement. les autres seront jugés.

tout disciple sera comme son maître ( v. 39-40 )

Avant d'enseigner, le maître doit être sûr de son enseignement. Sinon lui et ses disciples iront à la fosse. Ainsi le disciple et le maître sont logés à la même enseigne.
Cela marche dans les deux sens. Le disciple doit devenir semblable au maître, semblable à Jésus. Et il sera traité de la même façon que son maître a été traité.

La paille et la poutre ( v. 41-42 )

On en revient au jugement des autres, dénoncé au verset 37.

l'arbre se connaît à son fruit ( v. 43-45 )

Comment l'homme peut-il prétendre faire du bien à son frère, s'il porte du mauvais fruit ? S'il veut faire du bien, qu'il commence par être bon. Ce que l'on est, vraiment, au plus profond de nous, c'est ce qui guidera nos actions et nos paroles. C'est par le fond de nous-même qu'il faut commencer à agir.

Pourquoi ne faites-vous pas ce que je dis? ( v. 46-49 )

Cette parabole de Jésus s'applique à "tout homme qui vient à lui".
Il ne faut pas se contenter de rester en superficie, il faut creuser profondémment les fondements de sa foi.