Accueil

Avant le commencement

Avant le commencement, il n'y avait rien. Aucun lieu n'existait, pas de créature vivante, pas même de temps. Pas d'hier, pas de demain, rien.
Seul Dieu.
Dieu dans toute sa grandeur, dans toute sa beauté, toute sa bonté. Et tant d'amour. D'amour à donner, d'amour à partager.
Mais donner à qui ? Partager avec qui ? Il n'existe personne.

Avec qui partager ?

S'il existait quelqu'un avec qui partager, cela poserait quelques problèmes.

On ne partage bien qu'avec son semblable, avec quelqu'un qui nous ressemble, quelqu'un de la même espêce que nous. Les chiens nous aiment beaucoup. Le meilleur ami de l'homme. Et nous leur rendons bien. Mais cela n'a rien à voir avec l'amour entre un homme et une femme.

Il fallait donc créer des dieux, des êtres de la même espêce, de la même race que Dieu.
C'est ce qu'ont dit aussi quelques-uns de vos poètes: De lui nous sommes la race...
Ainsi donc, étant la race de Dieu, nous ne devons pas croire que la divinité soit semblable à de l'or, à de l'argent, ou à de la pierre, sculptés par l'art et l'industrie de l'homme.
Actes 17: 28-29

Avec qui cohabiter ?

Autre problème: quels genres d'individus créer ? Des êtres pré-programmés qui n'auraient pas de volonté propre, mais qui feraient automatiquement la volonté de Dieu ? Des genres de robots programmés dont le mécanisme serait établi à l'avance ? Dans ce cas ce n'est pas par eux-même qu'ils partageraient avec Dieu. Ils ne seraient que des miroirs qui reflèteraient l'amour qu'on leur envoie, des machines qui exécuteraient ce pour quoi ils sont faits.
Non, aucun intérêt s'ils ne sont pas indépendants, et libres de décider par eux-même.

Oui, mais s'ils sont indépendants, seront-ils aimants ou rebelles ? Bons ou méchants ? Car si au milieu de cette foule qui partage avec Dieu il y a de mauvaises recrues qui apportent la zizanie, cela détruira l'harmonie de l'ensemble, la pureté et l'amour mutuel. On a bien vu ce qui se passe dans un couple quand l'harmonie n'existe plus.

La solution aux problèmes

Il fallait donc créer des êtres de la même espêce que Dieu, et demander au préalable de faire leurs preuves. De montrer qu'ils sont amour et bonté, et non pas rebelles et véniels, ne pensant qu'à eux-même.
Pour que cette preuve soit faite, il fallait un lieu autre que le ciel, autre que le milieu de Dieu. Et il fallait déterminer une période de mise à l'essai.
Il fallait donc au préalable créer le lieu, ce monde concret, palpable où nous vivons, et le temps pour qu'il y ait un début et une fin.
Ensuite seulement viendrait la création, dans ce milieu, des êtres qui seront à l'image de Dieu, avec qui pourra se partager l'amour mutuel.