Accueil

Engendré, non pas créé, consubstantiel au Père

Le crédo Catholique dit vrai. Le Verbe, le Logos, a été engendré, tiré de Dieu, et non pas créé ex-nihilo. C'est ce premier acte qui a marqué le début du temps, le début de la création: l'engendrement du Fils.

Car auquel des anges Dieu a-t-il jamais dit: Tu es mon Fils, Je t'ai engendré aujourd'hui? Et encore: Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils? Hébreux 1: 5

Puisque Dieu l'a engendré, il est Fils, et Dieu est son Père.

La nature du Fils

De tout temps s'est posé la question de la nature du Fils. Ce qui a amené le concile de Nicée à décréter qu'il était consubstentiel au Père, de même nature que Lui.

Avant de continuer, il faut établir une évidence ignorée de la plupart des chrétiens. Une double nature, ça n'existe pas. Une créature ne peut pas être à la fois lion, et ours. Elle est soit l'un, soit l'autre. Les loups-garous, ça n'existe pas. On est soit loup, soit gars. Mais pas les deux, pas même tantôt l'un, tantôt l'autre.
Le Logos est comme tout ce qui existe dans la création, il n'a qu'une seule nature. Il ne peut pas être à la fois Dieu et homme.

Et comme il a été tiré directement du Père, il est de nature divine. c'est indéniable.

Mais il n'est pas le seul à être de nature divine. Tous ceux qui vivent au ciel sont de la même nature que Dieu.
Dieu est Esprit.
Les anges sont des esprits.
Les hommes, ressuscités au ciel, ont revêtu un corps spirituel, ils sont esprits eux aussi.

Tout être vivant au ciel est de même nature que Dieu. Uni à Dieu. Tout en étant différents de Dieu, et "d'espèces" différentes. Il y a Dieu, il y a les hommes, et il y a les anges. Et même s'ils sont de même nature spirituelle, ils ne sont pas de même espèce. Un lion et un ours, ou un homme et un cheval sont de même nature, ils ont un corps animal fait de sang et de chair, mais ils sont d'espèces différentes.

L'évolution des espêces

Autre évidence que les chrétiens connaissent, mais n'appliquent pas au Fils: on ne change pas de nature.
Un singe ne donnera pas naissance à un homme, pas plus qu'un poisson ne donnera naissance à une grenouille. Ni un ange ne deviendra en humain.

En naissant sur la terre, le Logos n'a pas changé de nature. Pas plus qu'il n'avait deux natures en même temps. Il était homme sur la terre, il fut homme dans le ciel. Et il est toujours, aujourd'hui encore, homme dans le ciel.

un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme 1 Timothée 2: 5
Le médiateur que nous avons au ciel est bien un homme. C'est Paul qui l'affirme ici.

le second homme est du ciel.
Tel est le terrestre, tels sont aussi les terrestres; et tel est le céleste, tels sont aussi les célestes.
Et de même que nous avons porté l'image du terrestre, nous porterons aussi l'image du céleste.

1 Corinthiens 15: 47-49

C'est pourquoi il n'a pas honte de nous appeler ses frères, car nous sommes de la même nature, de la même espèce que lui.
C'est pourquoi aussi l'Ecriture lui donne cette appellation de "Fils de l'Homme", qui est un hébraïsme employé pour parler de l'Homme par excellence, de l'homme parfait.
C'est pourquoi enfin qu'il peut se marier avec nous, tout comme l'homme et la femme peuvent s'unir parce qu'ils sont de la même espèce.

L'alpha et l'oméga

Ayant été engendré, il n'a pas existé de tout temps. Il a une date de naissance (l'instant zéro de la création). Il est donc une créature. Seul Dieu le Père est inengendré, existant de toute éternité.

Etant le premier être à paraitre dans la création, Il est donc bien l'alpha, la première lettre de l'alphabet. Il est aussi l'ainé, le premier-né de toutes les créatures. Il est le premier en toutes choses. Et quand on dit "en toutes choses", c'est aussi bien en préséance, il est le plus important, que en chronologie, le premer à avoir existé.

Il est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. Colossiens 1: 15
Il n'est pas le Dieu invisible, il en est l'image. Il est le premier-né, ce qui veut dire qu'il est né un jour.

il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier. Colossiens 1: 18
Le terme de "premier-né" doit être bien pris comme étant le premier, l'ainé d'entres plusieurs, et non pas comme étant le plus important. Christ n'est pas le plus important des morts, il est vivant. Mais il est le premier à être sorti de la mort. En attendant que d'autres le suivent.

Je suis l'alpha et l'oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. Apocalypse 22: 13

Ecris à l'ange de l'Eglise de Laodicée: Voici ce que dit l'Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu: Apocalypse 3: 14